In Interviews

Interview
~ The Tamarind Tree ~

La semaine dernière, nous avons recueilli les confidences du duo de photographes The Tamarind TreeDerrière ce nom évocateur qui respire les fruits tropicaux, le soleil et les senteurs enivrantes des voyages au bout du monde se cachent Martine et Jason : un couple de talentueux photographes qui nous ont tapé dans l’oeil l’an dernier. C’est au hasard de nos promenades sur Instagram que nous avons découvert leur travail. Spécialisé dans la photo de famille et de mariage, le binôme de globe trotters réalise de sublimes clichés et vidéos qui capturent à la perfection de précieux moments de vie.

Le duo a gentiment accepté de se prêter au jeu de l’interview en français ET en anglais pour nous en dire plus sur leur rencontre, leur parcours et leurs inspirations.

***

_MG_0382

.

.

.

Bonjour Martine, bonjour Jason ! Pouvez-vous nous dire chacun comment la photo est entrée dans votre vie ?

Martine : Hello Faire-Part Créatif ! J’ai grandi dans une famille qui n’était pas vraiment sensible à l’art en général, donc il n’y avait pas d’appareil photo qui traînait chez moi ! J’ai reçu un argentique pour mes 20 ans, et je n’ai longtemps pas su quoi en faire jusqu’au moment où je me suis installée en Chine et où j’ai eu envie de tout photographier autour de moi. J’étais intriguée par tout ce que je voyais, j’arrêtais les gens dans la rue pour tirer leur portrait, je passais des heures dans les parcs qui grouillaient de vie. J’ai appris comme ça les premières années !

Jason : I was raised by a strict Chinese family molded to follow my father’s footsteps as an engineer.  One day, when driving on the coastline of California, I saw an billboard that said, “We spend our youth chasing money, and when we find it, spend it on chasing youth.”  Little by little I found myself skipping classes and spending all my time in my high school darkroom.

_MG_4728

_MG_8992

_MG_0702

Comment s’est formé votre duo ? Comment avez-vous eu l’idée de travailler ensemble ?

Martine : Notre duo s’est d’abord formé dans la vie personnelle et on a rapidement eu envie de tenter l’aventure de travailler ensemble, étant tous les deux dans l’image (lui la vidéo et moi la photo à l’époque). C’était horrible au début! Et au bout de quelques années on a appris à s’adapter et se compléter . On a chacun un regard très différent sur un même moment donc ça devient un atout sur les mariages que l’on couvre. C’est très intéressant de découvrir les photos de l’autre une fois que le mariage est terminé et qu’on regarde ça de retour à la maison !

Jason : We would disagree so much at the beginning but as time went on we found something magical in experiencing these moments together.  When we photograph weddings, I’m usually with the groom and she’s usually with the bride – so when we see each other again it’s at the ceremony – the same time the bride and groom first see each other – and it is like I’m seeing her new again each time.

_MG_4960

_MG_6688

Que trouve-t-on dans votre sac photo ?

Jason : Martine always has snacks in her bag!  She shoots with a Canon and I shoot with a Fuji.  We both carry three prime lenses, and a flash for the party.

_MG_4453

_MG_1463

 

Comment décririez-vous votre style ? 

Jason : I think it would be fun to describe each other’s style! We’ve never done that before! Martine’s style is a touch of a moment shared. She narrows down the essence of love –  the eyes, the hands, the soft smile as two people share a time unspoken. Her photography is natural, unforced, and inspired by the Kodak Porta 400 film that always sits in her Yashica when we are on vacation on the beach.

Martine : L’expérience de Jason dans le documentaire lui permet de voir et de capturer un moment avec le plus de discrétion possible, c’est ce que je préfère dans ses photos. Quand je découvre certaines prises, parfois je me dis « mais j’étais là et pourtant je n’ai rien vu ! ». Il est précis dans ses plans et saisit un instant dans sa globalité, avec la bonne distance alors que moi je fonce dans le tas!

_MG_6121

_MG_6199

Y a-t-il des techniques, des « tips » pour prendre de jolies photos des nouveaux-nés ?

Martine : Tout dépend du style du photographe. Je photographie à la lumière naturelle et chez les gens ce qui est un processus très différent des séances posées en studio. Je pense que ce qui est important c’est de voir dès le départ la relation qu’il y a entre les parents et le bébé, l’énergie qui passe entre les trois. Ensuite, je  découpe la séance en faisant des duos, l’un des deux parents avec le bébé, puis l’autre, les trois ensemble et le bébé seul. Ce n’est pas important si le bébé a deux semaines ou un mois, ni même si les parents se sentent à l’aise dans leur nouveau rôle ou au contraire encore un peu hésitants. La fragilité des débuts est aussi très belle à photographier!
_MG_203

_MG_1128

Quel est le moment que vous préférez shooter pendant les mariages ?

Martine : On est souvent surpris par l’émotion qui survient à un moment auquel on ne s’attendait pas du tout, c’est ce que j’adore dans chaque mariage ! Si je devais choisir, je dirais… la préparation de la mariée, le moment où l’un des deux parents de la mariée la découvre habillée, la cérémonie que je trouve toujours très émouvante (prévoir des mouchoirs !) et les photos de couple en fin de journée, où ils prennent le temps de se retrouver et de se poser quelques minutes.

Jason : My favorite moment – there are many !  One would be the moment when it’s just me and the groom as he is putting on his suit and he prepares for the next step of his life.  But the best is usually during the cocktail.  Martine usually takes the couple to do sunset photos – and I stick around and do fun portraits of their friends and family (obviously aided by a little alcohol !)  It’s tons of fun !
DSCF6827

ae-web58

Quelle tendance mariage vous plaît particulièrement ces temps-ci ?

Martine : Les mariages qui n’affichent aucune tendance justement! On aime être surpris par les idées farfelues des futurs mariés. Par exemple, nous avons un couple qui se marie cet été et où la mariée souhaite être la seule habillée en couleur – donc tout le monde sera habillé en blanc. J’adore ce genre d’idées !

DSCF6937

DSCF9020

Le shooting de vos rêves ce serait… ?

Martine : Celui qui nous emmènera le plus loin possible 🙂

Y a-t-il une photo (connue) qui vous touche plus que d’autres ? Pourquoi ?

Jason : Not a photo but a scene of a documentary called “Cutie and the Boxer”.  It is about a hopeless Japanese artist couple living in New York.  The scene has the two of them standing with the city in the background as Cutie, the wife, punches Boxer, the husband, with boxing gloves covered in multi-color paint – in slow motion.   It says it all.

Résultat de recherche d'images pour "“Cutie and the Boxer”"

Un conseil aux jeunes photographes qui se lancent ?

Martine : Photographier le plus possible, avec plusieurs types d’appareil. Ce qui est important selon moi, c’est la manière dont l’oeil voit, ressent un instant précis, ça passe avant l’habileté technique. Prendre le temps de créer son propre univers. S’inspirer de tout ce qui nous entoure dans la vie quotidienne.

Jason : Shoot. Shoot. Shoot. Keep on shooting and never stop.

_MG_6821

_MG_1056

Une anecdote amusante à partager ?

Both : We brought our daughter for a wedding of a family member as she was the ring bearer.  She had a big lunch after the civil ceremony and right after we had to drive on a windy mountain to the next location – she suddenly threw up all over her new ring bearer dress – twice.  We tried to clean up as much as we could because we had to go to the location in time to continue shooting, but it was a big disaster ! Nobody knew at all what happened and the show went on !

Vous n’êtes pas seulement photographes, vous êtes aussi…   ?

Martine : Maman ! Et bientôt plutôt deux fois qu’une car notre petite tribu s’agrandira dans quelques semaines. C’est un vrai challenge que de pouvoir combiner notre travail photographique (aux horaires plus qu’aléatoires !) et notre vie de famille, on essaie de faire en sorte que tout le monde en profite quand le format le permet, comme prendre le temps de découvrir un pays pendant un mois après un mariage !

Jason : I’m a documentary filmmaker – I usually do human based stories around the world and nowadays I try to keep it to the winter months so I’m free for the wedding season.  I also rock climb and make attempts to play the ukulele.  We are also parents, which is always a strange balance in this kind of work that can send you at a moment’s notice to the other side of the planet.


5D_L3439

Quelle est votre chanson du moment ?

Martine : « (No one knows my) Like the piano » de Sampha. 


Jason : Every night we sing a song to our daughter on the ukulele called Chupee by Cocoon.  “We have lost our way, so many times, hello hello, I take you on a trip.”

Both : Merci Faire-Part Créatif !!

Merci à Jason & Martine d’avoir accepté de répondre à mes questions et partager leur incroyable univers avec nous.

Si vous souhaitez en savoir plus sur leur travail ou les booker pour votre jour J ou une séance en famille pleine de douceur, n’hésitez pas à les contacter !

logo tamarind

↠  Site Web  ↞

 ↠  Facebook  ↞

↠  Instagram  ↞

↠  Pinterest  ↞

© Crédit photos : The Tamarind Tree (photos de l’article) + Fabien Courmont (photo de couverture)

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Un mariage sous le signe de la gypsophile

Posted on 20 septembre 2016

Previous PostLes dessous de la mariée
10 adresses pour une lingerie canon
Next PostOn aime :
la première collection de robes de mariée civile d'Elise Hameau

No Comments

Leave a Reply